4 – Marginalisation calculée, avec Martine Robitaille

Pour justifier le vol de territoire, nos ancêtres ont développé un arsenal de lois, de jugements de valeurs, et de mensonges qui présentaient les autochtones comme des personnes fainéantes, sales, sous-développées, criminelles. Mais on ne tisse souvent pas le lien entre ces discours-là et les injustices du présent. On aborde tout cela avec Martine Robitaille, avec comme trame de fond, des passages du texte académique « la construction d’une identité négative », de l’universitaire Métis Kim Anderson.

Faire la souveraineté du Québec avec les autochtones

« Le centre du monde. Une virée en Eeyou Istchee Baie James avec Romeo Saganash, d’Emmanuelle Walter (Lux Éditeur), nous apprend beaucoup. Quiconque s’intéresse sérieusement à la vision du Québec dans une perspective autochtone sortira enrichi de cette lecture. »

Espaces autochtones

Un travail journalistique sérieux, constant et curieux est le meilleur moyen de dévoiler et expliquer des réalités que beaucoup ne soupçonnent peut-être pas. Et donc de comprendre. C’est ce que nous nous proposons de faire. Découvrir, informer, comprendre, expliquer.

Oser s'en parler