3 – Enseigner notre passé colonial, avec Martine Robitaille

De plus en plus au Canada, il y a une envie d’explorer les côtés sombres de notre histoire collective. Avec Martine Robitaille, Anishinabée de la nation algonquine de Kitiganzibi, on en apprend plus sur l’exercice de couvertures de Kairos, un outil pédagogique immersif développé avec les aînés et les gardiens du savoir, qui amène ses participants à réapprendre l’histoire du Canada du point de vue autochtone.

1 – Au-delà de la (non) rencontre, avec Emanuelle Dufour

Malaise – c’est le mot qui décrit la réaction quasi-instantanée de la majorité des Québécois et Canadiens quand il en vient à parler de la relation entre allochtones et autochtones. Dans sa bande dessinée évolutive et participative ‘Des histoires à raconter’: d’Ani Kuni à Kiuna’, Emanuelle Dufour explore le phénomène de (non)rencontre entre les Peuples autochtones et non-autochtones. En sa compagnie, on parle de ce malaise allochtone, des façons de le surmonter et de se responsabiliser individuellement et collectivement.

Un cours en ligne sur les perspectives autochtones attire des milliers d’étudiants

Créé par l’Université de l’Alberta en 2017, le cours en ligne intitulé Indigenous Canada ne cesse de voir croître sa popularité. Le Métis et Fransaskois Paul Gareau, qui dirige la formation, espère notamment que le programme permettra de mettre à l’avant-scène l’histoire autochtone au Canada.

Oser s'en parler