5 – Oser s’en parler entre allochtones

Il ne suffit pas d’être « pas raciste » : être passif lorsqu’on bénéficie du statut quo, c’est renforcer un système inégal et oppressif. Il faut Oser s’en parler pour démocratiser ce besoin de vivre dans une société qui se libère du mieux qu’elle peut de son héritage colonial. Dans cet épisode, je discute avec Emanuelle Dufour, Anne Dagenais, ainsi que de Vincent Bélanger et Guillaume Pregliasco, des défis, mais aussi des moyens de se parler entre allochtones pour aller au-delà de notre malaise et de notre inconfort.

2 – Lumière sur les angles morts de l’expérience « canadienne », avec Alexandre Bacon

On s’asseoit avec Alexandre Bacon, Innu de Mashteuiatsh pour mettre en lumière le côté sombre des narratifs canadiens et québécois. On discute de ce que signifie vivre dans un État colonial, de la complexité des enjeux qu’on appelle « de Réconciliation », et de certaines pistes pour créer des ponts pour une cohabitation plus saine sur le territoire de la Grande Tortue.

La cyberintimidation [de Maïtée Labrecque-Saganash]: le coût de l’expression

La présente lettre n’a pas pour intention de débattre de l’existence du racisme systémique au Québec. Elle invite plutôt la classe politique à contribuer à une plus grande cohésion sociale.

Pour que les jeunes autochtones puissent continuer de rêver

En marge des débats nécessaires au sujet de la reconnaissance du racisme systémique, nous avons un autre message : on doit donner aux jeunes de nos communautés la possibilité de se projeter dans un avenir où ils sont en pleine possession de leurs moyens.

Sondage: Les Québécois.e.s et le racisme envers les Premières Nations au Québec

Désireuse d’évaluer les connaissances et les perceptions (attitudes, croyances, préjugés) des Québécois à l’endroit des Premières Nations au
Québec, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) a mandaté Léger pour qu’elle conduise un sondage en ligne auprès des Québécoises
et Québécois non autochtones.

Briser le code – capsules vidéo

Des ressources qui visent à faire prendre conscience à la majorité québécoise qu’il existe encore aujourd’hui, pour les personnes racisées et autochtones, un code à suivre. Un code pour éviter le plus possible d’être discriminées, un code pour ne pas déranger…

Oser s'en parler